Grugé-L’Hôpital et le général Leclerc

Hello,

Aujourd’hui, direction la commune de Ombrée d’Anjou au village de Grugé-L’hôpital dans le département de Maine-et-Loire pour y découvrir le monument en l’honneur du général Leclerc qui en juin 1940 va y séjourner avant de rejoindre le général de Gaulle à Londres.

Petit point historique :

C’est en effet, dans ce petit village de 300 âmes que, le 27 juin 1940, le capitaine de Hautecloque est devenu Philippe Leclerc, à la faveur de faux papiers délivrés avec la complicité du maire Édouard Delanoë et de l’abbé Brossier, qui était aussi secrétaire de mairie.

Hébergé depuis le 22 juin au château de Champiré, où vit sa sœur Yvonne de Bodard, Philippe de Hautecloque, après s’être évadé d’Avallon, dans l’Yonne, cherche à rejoindre le général de Gaulle, à Londres. L’officier est blessé, mal en point. Pour avoir une chance d’y parvenir, il a besoin de faux papiers.  « À la mairie, où la kommandantur s’était installée, ils auraient tiqué en voyant son vrai nom », explique un habitant.

C’est sa sœur Yvonne qui va venir demander les papiers. 

Tout se décide à l’église, à la messe du matin. Dans les deux heures qui suive, il faut lui trouver un nom. » Ce sera Leclerc, courtier en vins, devant rejoindre sa famille à Bordeaux. Avant de quitter Grugé-l’Hôpital à bicyclette pour s’embarquer dans un périple via Londres le 28 juin 1940, il va pouvoir revoir brièvement sa femme et ses six enfants à Grugé et leur faire part de son souhait de rejoindre de Gaulle.

La suite appartient à la grande histoire.

La légende du général vient de commencer. Car notre homme va multiplier les victoires, d’abord en Afrique, en signant notamment la première victoire française contre les Italiens à Koufra et faire son fameux serment le 02 mars 1941 :

« Nous sommes en marche, nous ne nous arrêterons que lorsque le drapeau français flottera sur la cathédrale de Strasbourg » 

Plus tard, il participe, avec force et simplicité à la tête de la 2e DB, à la libération de la France, il est le premier à faire rentrer ses troupes dans Paris le 25 août 1944, avant d’en faire de même le 23 novembre à Strasbourg. Adulé partout en France pour ses faits d’armes, il périt toutefois précocement dans un accident d’avion en 1947.

Mais auparavant, le 17 septembre 1946, il a le temps de revenir saluer le village où tout a commencé.

J’espère que ce petit point historique t’aura donné envie de venir marcher sur les pas du général Leclerc dans ce petit village de Grugé-LHôpital et de venir voir le monument mis en l’honneur de son passage dans le coin. Tu verras, c’est très facile d’y accéder et de pouvoir te garer, tu pourras également visiter l’église qui fut un lieu très cher au général.

Pour ce qui est de l’accès aux enfants, pas de soucis, même en dessous de 12 ans et jusqu’à 8 ans, c’est tout à fait accessible. Pour les personnes à mobilité réduite, elles peuvent venir au monument et à l’église également. Pas de tenue vestimentaire particulière, pense juste à emporter ton appareil photo.

Voilà, je te laisse regarder les photos et espère que si tu passe dans le coin, et bien tu viendra visiter ce petit village dont on ne parle que très peu voir pas du tout dans les livres d’histoire.

Enfin, si vous souhaitez retrouver tous mes articles, n’hésitez pas à cliquer sur le MENU/CATÉGORIE, dans la colonne de droite ou pour les portables et certaines tablettes en bas de page. Ainsi, vous les retrouverez répertoriés par rubriques et départements.

INTERET HISTORIQUE :

Note : 5 sur 5.

ACCESSIBILITE :

Note : 5 sur 5.

ENFANT :

Note : 4.5 sur 5.

(Photos collection privée Patricia Gontier)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s