Les Blockhaus de la Pointe du Roc à Granville

Hello,

Aujourd’hui direction la Pointe du Roc, (ne pas confondre avec La Pointe du Hoc), pour visiter un bunker appartenant au dispositif du fameux Mur de l’Atlantique. Je t’emmène donc sur la commune de Granville, (50400), au 9004 rue du Roc, dans le département de la Manche.

Bon tu verras sur les photos que je suis en tenue d’époque, car nous y avions refait un camp en 2019 pour les 75 ans de la libération de la commune de Granville. Je ferais un article sur le sujet plus tard, avec essais de véhicules et pour ma part première fois que je conduisais une jeep d’époque (loulou s’en souvient encore, lol, mais je rassure tout le monde j’ai rendu le véhicule sans la moindre bosse ou égratignure à son propriétaire, bande de mauvaise langue… Lol). Un grand merci d’ailleurs à mes amis Gaétan Bertrand, (et son père Loïc), qui a bien voulu me prêter sa jeep, à Sylvie Lemonnier pour son accueil si sympathique et sa gentillesse durant tout ce week-end.

C’est aussi durant ce séjour que j’ai pu rencontrer Helen Patton, la petite-fille du général Patton.

Bon revenons à nos moutons, hihihi!!! à notre bunker à visiter et l’ensemble du dispositif allemand sur la Pointe du Roc.

Durant ce week-end, j’ai eu la surprise de retrouver plusieurs amis tous passionnés de bunkers, (Sylvain Hermans président de l’Association FORTERESSE SAINT-NAZAIRE, ou encore Benoît Jan qui a ouvert le bunker Hôpital du Havre, (je vous ferais des articles sur tout cela plus tard), et mes amis de l’association : UN ÉTÉ 44 NORMANDY ASSOCIATION, qui a ouvert au public l’un des bunkers présents sur la pointe. Durant deux ans, ils ont réhabilités ce bunker et l’on transformé en musée, celui-ci était devenu un dépotoir complètement insalubre.

Petit point d’histoire sur le site et les blockhaus: La Pointe du Roc offre une vue imprenable sur les îles anglo-normandes et l’archipel de Chausey au large; ses promenades à flanc de falaise, son air iodé, son sémaphore… t’invite à la balade et à la découverte de ce lieu, anciennement dénommé Cap Lihou.

Une fois sur place, tu plonge direct dans l’histoire du Mur de l’Atlantique, en effet pendant la Seconde Guerre mondiale, les Allemands ont investi les lieux et édifié une batterie afin d’en faire une vraie forteresse. 

Perchée sur la falaise, de part et d’autre du sémaphore, la batterie de la Pointe du Roc était composée de 25 blockhaus, (de nos jour, il en reste une douzaine, dont le bunker central, situé au cœur du site. C’est le seul à avoir été restauré pour le moment), dont quatre casemates pour canons de 105 mm et deux plate-formes circulaires pour canons de 155 mm. Elle est représentative des ouvrages d’artillerie de moyen calibre du système défensif, dit « Mur de l’Atlantique », mis en place par l’organisation Todt à partir de l’été 1942, pour assurer la défense lointaine d’un port en l’occurrence celui de Grandville pour nous. Le poste de commandement de tir, en avant de la casemate au nord, est utilisé aujourd’hui par les services de la navigation côtière.

Pour le bunker qui nous intéresse, d’un côté, tu as un abri pour loger 15 hommes que l’association souhaiterait restaurer, de l’autre, la soute à munitions, avec son canon de 120 mm de fabrication belge et d’une portée de 17,5 km, soit au-delà de Chausey.

Tu pourras y découvrir des pièces rares, comme un rapport original américain de la reconstruction du port de Granville, de septembre à novembre 1944, des casques, écussons, grenades ou encore masques à gaz… soit près de 400 objets, (pas tous exposés pour le moment). Malgré leurs différentes origines, parfois inconnues, ces pièces de collection permettent de mieux comprendre l’histoire, qui c’est déroulée à Granville durant cette période sombre.

Sur la Pointe , tu as aussi le Monument aux Morts à aller voir et faire le tour du lieu pour découvrir les vestiges des bunkers enfouis pour la plupart sous la végétation.

Tu peux visiter le lieu et le bunker avec des enfants sans problème, même en dessous de 12 ans car la visite est rapide, (compte 20-30 minutes pour quelqu’un de lambda et une bonne heure pour un passionné, car les amis de l’association sont comme moi des bavards sur le sujet hihihi). La Pointe est accessible avec des enfants, attention toutefois sur les bords et les chemins de falaise qui peuvent être dangereux pour de jeunes enfants et les personnes souffrant de vertige. Pour les personnes à mobilité réduite, beaucoup d’endroits ne sont pas accessibles. Niveau parking pas de soucis tu pourras te garer facilement et accéder au port également, voir prendre une crêpe en terrasse face au port, (une fois le covid passé et la réouverture des bars et restaurants bien entendu).

Enfin, si vous souhaitez retrouver tous mes articles, n’hésitez pas à cliquer sur le MENU/CATÉGORIE, dans la colonne de droite ou pour les portables et certaines tablettes en bas de page. Ainsi, vous les retrouverez répertoriés par rubriques et départements.

UN ÉTÉ 44 NORMANDY ASSOCIATION : @associationunete44

INTERET HISTORIQUE :

Note : 5 sur 5.

ACCESSIBILITÉ :

Note : 4 sur 5.

ENFANTS :

Note : 4.5 sur 5.

(Photos collection privée Patricia Gontier)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s