Le Maquis de Saffré

Hello,

Aujourd’hui, direction la commune de Saffré, (44390), à l’adresse du Passage du Houx dans le département de Loire-Atlantique pour une balade en forêt sur les traces de résistants.

Je t’emmène en forêt, (pas pour y ramasser des champignons, lol), mais sur les lieux d’un maquis, où de nombreux résistants furent assassinés par les nazis en juin 1944, après l’assaut de ces derniers.

Petit cours d’histoire: Dans la forêt de Saffré, (à une bonne trentaine de kilomètres de Nantes), 300 jeunes hommes forment un maquis encadrés par quelques responsables. On y retrouve de jeunes agriculteurs, des artisans, des apprentis et des étudiants venus de Nantes et de Saint-Nazaire pour se réfugier à la campagne après les bombardements meurtriers de ces deux villes.
Il y a aussi des réfractaires au STO venus de plus loin et quelques anglo-américains, surtout des aviateurs tombés pendant une mission.

Trois semaines après le débarquement en Normandie, nos 300 maquisards, attendent le parachutage d’armes. Arrivés là dans la nuit du 16 au 17, Ils sont surpris au petit matin du 28 juin 1944 par 1500 soldats allemands épaulés par les hommes de la S.D. (services de police allemands communément appelés Gestapo) de Nantes et Angers, ainsi que par des collaborateurs armés.

Les combats sont violents, 13 maquisards sont tués durant l’assaut, 27 sont fusillés le lendemain à la Bouvardière à Saint-Herblain, 2 sont abattus sommairement à la prison Lafayette de Nantes et 29 maquisards ou membres de leurs familles vont mourir en camp de concentration. Malgré tout, les survivants continueront leur engagement et beaucoup iront rejoindre les différents bataillons pour combattre sur la poche de Saint-Nazaire.

Les armes tant attendues quant à elles, seront bien parachutées, mais hélas le lendemain, le 29 dans la soirée et seront récupérées par les Allemands dans la matinée du vendredi 30 juin.

De nos jours dans la forêt de Saffré, au lieu-dit Le Pas-du-Houx, un monument inauguré le 11 juin 1950 par le général de Gaulle rappelle le terrible engagement que prirent ces 300 patriotes. La visite du lieu est enrichie de panneaux explicatifs qui rappellent ce que fut la Résistance et qui présente chaque lieu de combat, notamment « la Bouée d’Ajoncs » où plusieurs jeunes combattants des Touches ont été tués, et le cimetière du Pas-du-Houx où les corps des treize premiers morts du maquis ont été ensevelis dès le lendemain. Tu y trouveras également les ruines du PC du maquis détruit le 28 juin 1944, ainsi qu’une petite chapelle.

Bonne visite de ce lieu atypique, ou tu retrouvera les traces des combats en suivant les pas des maquisards. Tu pourras imaginer l’ampleur du maquis et penser à la fureur qui se déchaîna ce 28 juin 1944 sur cette forêt si paisible de nos jours.

l’accès y est facile, un parking permet de te garer sans problème et le Monument en hommage aux maquisards t’accueille dès ton arrivée pour te rappeler que cet endroit, est un lieu de mémoire à respecter. Tu pourras y aller en famille sans problème comme pour toute balade en forêt sans soucis d’âge pour les enfants. Pour les personnes à mobilité réduite, il suffit de rester sur le chemin en faisant attention. Pas de difficultés majeures.

Enfin, si vous souhaitez retrouver tous mes articles, n’hésitez pas à cliquer sur le MENU/CATÉGORIE, dans la colonne de droite ou pour les portables et certaines tablettes en bas de page. Ainsi, vous les retrouverez répertoriés par rubriques et départements.

INTÉRÊT HISTORIQUE

Note : 5 sur 5.

ACCESSIBILITÉ

Note : 4.5 sur 5.

ENFANTS

Note : 5 sur 5.

(Photos collection privée Patricia Gontier)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s