La KRIEGSMARINE et la Société Des Pétroles de l’Ouest à Bouchemaine.

Hello tout le monde,

Aujourd’hui direction la commune de Bouchemaine, (49080), dans le département de Maine-et-Loire pour vous montrer un lieu que j’ai eu la chance de pouvoir visiter en octobre avant sa fermeture définitive en 2018 et sa démolition en 2019-2020.

Cet établissement pétrolier, avait la particularité d’avoir des fortifications allemandes datant de la Seconde Guerre Mondiale, construite pour protéger les cuves de pétrole à destination de la Kriegsmarine basée sur la ville d’Angers en particulier.

Petit cours d’histoire sur ce lieu :

L’entrepôt d’hydrocarbure est construit en 1936 par Mr Jean Chaffot, industriel privé sous le nom  » Société Les Pétroles de l’Ouest ». L’ensemble est réquisitionné à partir du 12 juin 1940 et jusqu’au 8 août 1944 par les troupes allemandes et notamment par la Kriegsmarine.

Un document allemand datant du 21 août 1941, relate l’occupation des lieux par la Kriegsmarine depuis le 12 juin 1941:

Traduction :

« Il est confirmé que le parc de stockage, (Pétroles de l’Ouest de Bouchemaine), local est réquisitionné par la marine allemande, département des fournitures du chantier naval Kriegsmarine de Wilhelmshaven, succursale de Paris, depuis le 12 juin 1941.

A la sous-station de ravitaillement naval de Strasbourg pour information. »

L’ensemble est alors composé de quatre réservoirs, (vois photo ci-dessous à gauche), d’une capacité de stockage chacun de 2140 m3, et de 10 petits réservoirs annexe de 50 m3 soit une capacité total pour le site de 9060 m3 pour l’époque.

Mais les allemands ne vont pas s’arrêter là, et vont construire un bunker, une soute à munitions, un souterrain et vont bétonner les 4 cuves existantes. On pouvait encore voir les marque de mitraillages des avions anglais en juillet 1944 sur les coffrages.

A l’époque, l’essence arrive de la raffinerie de Donges, les péniches débarquent leur carburant sur le quai situé en bord de la Maine, (ce lieu toujours existant vous pouvez voir encore les vestiges en béton armé), s’arrimant sur d’immense blocs d’amarrage en béton armé. Un pipeline va alors directement des cuves des bateaux et arrive dans les quatre réservoirs du site de stockage.

Voilà, Loulou et moi nous voulions vous parler de cet endroit, même si il n’existe plus de nos jours, mais c’était pour qu’il ne tombe pas dans l’oubli, car le site va devenir une centrale solaire et toute son histoire est complètement détruite et effacée. Je comprends, que l’on ne puisse tout garder et qu’il faut aller de l’avant, mais cela me fait toujours mal au coeur quand je vois des lieux chargés d’histoire être détruit comme cela.

Pour l’instant si vous passez dans le coin, aller voir au moins l’emplacement et à 500 mètres en contrebas, près de la Maine vous verrez les amarres en béton qui elles, sont toujours présentes pour l’instant. Elles sont accessible même pour les personnes à mobilité réduite, faire cependant attention car c’est un chemin emprunté par les cyclistes également.

INTÉRÊT HISTORIQUE :

Note : 3 sur 5.

ACCESSIBILITÉ :

Note : 2 sur 5.

ENFANT :

Note : 3 sur 5.

(Photos collection privée Patricia Gontier)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s