La Batterie Allemande d’Azeville

(Photo collection privée Patricia Gontier)

Hello,

Aujourd’hui un petit tour en Normandie pour l’une des premières constructions allemandes du Mur de l’Atlantique : la Batterie d’Azeville, lieu-dit: La Rue, (50310 Azeville), dans le département de La Manche à 10 kilomètres de la plage d’Utah Beach.

Alors tu vas me dire que je suis pas objective d’entrée de jeu, mais j’ai particulièrement bien aimé visiter ce domaine, il est atypique avec ces peintures et le souterrain qui passe sous la route. Tu commence la visite d’un côté de la route et tu finis de l’autre.

Avant de poursuivre mon avis, petit cours d’histoire pour te remettre dans l’ambiance de l’époque, (on râle pas derrière son écran et on ne s’endors pas. Lol).

La batterie allemande d’Azeville fut édifiée à partir de 1942. Son implantation marqua le début de la présence des Allemands sur le littoral manchois. Elle fut construite très près du village d’Azeville et utilisera un camouflage de pierres peintes pour se confondre avec les maisons du village. Elle comprenait quatre casemates de type H650 abritant chacune un canon français Schneider de 105 mm datant de la Première Guerre Mondiale. Ces canons étaient puissants mais de portée moindre par rapport à la batterie voisine de Crisbecq.

(Photo collection privée Patricia Gontier)

Plus de 700 mètres de galerie dont la moitié en souterrain bétonné relit les casemates à différents abris, soutes, ainsi qu’aux poste de défense et au bloc de production électrique de la batterie. Situé assez à l’intérieur des terres et n’ayant pas une vue directe sur la mer, le poste de direction de tir se trouvait à proximité de la batterie de Crisbecq.

Une garnison de 170 hommes servaient et défendaient cette batterie commandée par le commandant Treiber et le Leutnant Kattnig. Les hommes étaient logés chez l’habitant, dans les maisons et les fermes du village.

Azeville, Crisbecq (Saint-Marcouf) et Varreville constituaient les batteries allemandes chargées de défendre tout le secteur.

Dès la nuit du 5 au 6 juin 1944, la batterie d’Azeville est prise à partie par un groupe de parachutistes des troupes alliées tombés là par erreur. Puis très tôt le matin, elle entre en action contre le débarquement américain d’ Utah Beach. Elle retarde alors considérablement les forces alliées qui finissent par la contourner.

Finalement, la position tombe le 9 juin 1944 après d’intenses combats et de nombreux rebondissements : tirs sur la batterie voisine de Crisbecq afin d’en dégager les soldats américains prêts à en prendre le contrôle, trois assauts et de nombreuses escarmouches, bombardement par le cuirassé USS NEVADA dont un des obus 356 mm traverse une casemate de part en part sans exploser; tuant une quinzaine de soldats allemands et laissant pour toujours les empreintes de sa trajectoire.

(Photo collection privée Patricia Gontier)

Alors le verdict, comme je te l’ai dit, j’aime particulièrement cette batterie qui change de ce que l’on peux voir habituellement du fait de son très grand souterrain mais aussi par le fait que les bunkers soient peint. Pour ce qui est de l’accès, il est très facile et tu as un immense parking donc pas de soucis. Pour la visite en famille je considère qu’en dessous de 12 ans cela n’est pas recommandé car la visite peut-être longue pour eux et attention dans le souterrain au claustrophobe. Pour les personnes à mobilité réduite la visite n’est pas possible du fait de marches et le sentier assez vallonné. Autrement pas de difficultés majeures. Prévoir juste une bonne paire de chaussures de randonnée pour être à l’aise. Donc si le site t’intéresse: fonce!!! Tu ne sera pas déçu. La visite peut-être soit guidée, soit faite avec un audioguide ou seul, tu auras également la projection d’un film et des panneaux explicatifs tout au long du parcours.

A mardi prochain pour de nouvelles aventures.

Enfin, si vous souhaitez retrouver tous mes articles, n’hésitez pas à cliquer sur le MENU/CATÉGORIE, dans la colonne de droite ou pour les portables et certaines tablettes en bas de page. Ainsi, vous les retrouverez répertoriés par rubriques et départements.

Contact :

Tél : 02 33 40 63 05

musee.azeville@manche.fr

INTÉRÊT HISTORIQUE:

Note : 5 sur 5.

ACCESSIBILITÉ:

Note : 4 sur 5.

Note : 3 sur 5.

(Photos collection privée Patricia Gontier)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s