FÜHRERBUNKER

Hello tout le monde,

Avant de commencer, Loulou et moi tenons à vous souhaiter une très bonne année 2023, soyez heureux et en bonne santé.

pour entamer cette nouvelle année, direction l’Allemagne et plus précisément à Berlin, au 77 Wilhelmstraße, à environ 120 mètres au nord de la Chancellerie fédérale actuelle sur l’emplacement du Führerbunker.

Construit au centre de Berlin pendant la Seconde Guerre Mondiale, c’est là, qu’Adolf Hitler s’est retranché puis suicidé à la fin de la guerre, alors que les troupes soviétiques progressaient dans Berlin.

Composé de deux bunkers reliés entre eux par des escaliers à angle droit : le Vorbunker (« pré-bunker ») est le plus ancien, et le Führerbunker le plus récent. Ce dernier est situé à environ 8,2 mètres sous le jardin de la nouvelle Chancellerie du Reich, à l’ancienne 6 Voßstraße. Le Vorbunker quant à lui se situe alors en dessous du grand hall à l’arrière de l’ancienne chancellerie, laquelle est reliée à la nouvelle.

Le complexe comprenant environ trente petites pièces sur deux niveaux, possède des sorties menant aux bâtiments principaux et une sortie d’urgence donnant sur le jardin.

L’ensemble est construit en deux phases : le Luftschutzbunker en 1936 (l’abri anti-aérien de la Chancellerie, renommé Vorbunker en 1943), avec des murs extérieurs épais de 1,30 mètre et une dalle de toit de 1,60 mètre, et le Führerbunker en 1943.

Hitler occupe les pièces qui se trouvent dans la nouvelle section, plus profonde et surtout capable de résister aux bombes des Alliés; avec des murs extérieurs épais de 2,20 mètres et une dalle de toit de 4 mètres. En février 1945 le bunker est meublé de façon luxueuse, meubles pillés ou récupérés à la Chancellerie, ainsi que de plusieurs œuvres d’art.

Le 16 janvier 1945, Hitler emménage au Führerbunker. Il y est rejoint par les plus importants de ses officiers ou collaborateurs : d’abord Martin Bormann, puis Eva Braun, Joseph et Magda Goebbels et leurs enfants, qui vont occuper le Vorbunker. Il y a aussi du personnel auxiliaire, environ deux ou trois douzaines de personnes affectées au service médical ou administratif. Cet effectif inclut les secrétaires de Hitler, dont Traudl Junge, ainsi qu’une infirmière, Erna Flegel, le chargé des communications téléphoniques, Rochus Misch, son aide de camp Otto Günsche ainsi que son officier d’ordonnance Heinz Linge et enfin sa chienne Blondi qu’Hitler promène souvent dans le jardin de la Chancellerie jusqu’au début des bombardements soviétiques en avril 1945. 

A cette période, le bunker dispose d’une grande réserve de vivres et d’approvisionnements divers. Selon les récits, dans les derniers jours de sa vie, on dit qu’Hitler buvait plusieurs tasses de thé par jour (de dix à seize), même lorsqu’il y eut pénurie de thé.

Beaucoup de personnes témoignèrent après guerre du bruit incessant du système de ventilation du bunker, destiné à aspirer un air saturé de poussière et de gaz carbonique, ce qui suscitait des maux de tête; mais aussi une atmosphère saturée d’humidité et les murs suintants qui n’arrange pas la sinistre ambiance dans le bunker.

La bataille de berlin commence le 16 avril 1945, le 30 avril dans l’après-midi, Adolf Hitler et Eva Braun se suicident, le premier en se tirant une balle dans la tête et la seconde en absorbant une capsule de cyanure. Conformément aux instructions laissées par Hitler, leurs corps sont incinérés dans le jardin de la Chancellerie. Aussi en accord avec le dernier testament d’Hitler, Joseph Goebbels, ministre de la Propagande, devient le nouveau chef du gouvernement et chancelier du Reich.

À la fin de la journée, les Soviétiques se sont emparés du Reichstag, l’un des derniers points d’appui des combattants allemands défendant la zone autour de la chancellerie et du Führerbunker.

Les SS français sont alors, les « derniers défenseurs » du bunker, le bataillon Charlemagne étant la seule unité encore présente jusqu’au 2 mai, afin d’empêcher les Soviétiques de le prendre pour la fête du 1 mai.

Il reste alors peu de monde dans le bunker, lorsque les troupes soviétiques entrent dans le Führerbunker, en ce 2 mai 1945. Les officiers soviétiques trouvent également plus d’une douzaine de corps, (apparemment ceux de suicidés), parmi les cendres et beaucoup de documents brûlés.

Voilà un petit résumé sur l’histoire du Führerbunker, de nos jours si vous passez par là, vous y trouverez un parking et juste une plaque indiquant ce qui se trouvait en ce lieu. Je n’ai mis aucune étoile concernant l’accès, car bien entendu le bunker n’est pas accessible, vous pourrez juste aller au dessus sur le parking.

Avant de vous laisser regarder les photos d’époque et mes trois photos d’aujourd’hui, Loulou et moi vous souhaitons à nouveau une excellente année 2023.

INTÉRÊT HISTORIQUE :

Note : 5 sur 5.

ACCESSIBILITÉ :

Note : 0 sur 5.

ENFANT :

Note : 2.5 sur 5.

Enfin, si vous souhaitez retrouver tous mes articles, n’hésitez pas à cliquer sur le MENU/CATÉGORIE, dans la colonne de droite ou pour les portables et certaines tablettes en bas de page. Ainsi, vous les retrouverez répertoriés par rubriques et départements. Et si cela vous a plu, un petit, j’aime 👍, ou encore mieux, abonnez-vous, c’est gratuit. 😊 Merci.

(Photos d’époque sources diverses internet, photos de nos jours collection privée Patricia Gontier)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s