LA COUPOLE D’HELFAUT

Hello tout le monde,

Aujourd’hui, direction le nord et la Coupole d’Helfaut, (62570), Rue André Clabaux à Wizernes, dans le Pas-de-Calais.

Ce gigantesque bunker, est très impressionnant à visiter. Mais avant de vous parler de sa reconversion en Centre d’Histoire et Planétarium 3D, il est important de replonger dans son épopée durant la Seconde Guerre Mondiale.

La coupole d’Helfaut-Wizernes, ou coupole d’Helfaut, nom de code: Bauvorhaben 21 , (Projet de construction 21) et Schotterwerk Nordwest, (Gravière du Nord-Ouest, j’avoue qu’ils se sont pas foulés sur les noms de code, ça fait pas rêver, Lol), est construite entre 1943 et 1944 pour servir de base de lancement pour les fusées V2, visant Londres et le Sud de l’Angleterre.

Cet immense complexe, est le résultat de la destruction en partie du blockhaus d’Eperlecques près de Watten, (voir mon article sur ce blockhaus). Ce dernier, rapidement repéré par les appareils de reconnaissance alliés est très endommagé le 27 août 1943, durant un raid de 187 bombardiers B-17.

Le complexe sera conçu, comme son prédécesseur à Watten, pour accueillir, préparer et lancer les V2 à une échelle industrielle. Les trains transportant les V2 entreront dans le cœur du site via la voie ferrée Ida, où ils seront déchargés. Un grand nombre de V2 pourront être entreposés dans les tunnels et l’oxygène produit sur place. Les missiles seront ensuite déplacés dans la salle de préparation où ils seront positionnés à la verticale, armés et approvisionnés en carburant. Les fusées seront ensuite transportées par des chariots ferroviaires jusqu’au pas de tir via les tunnels Gustav et Gretchen.

Le 30 septembre 1943, Hitler rencontre Albert Speer, ministre de l’armement, et Franz Xaver Dorsch, ingénieur en chef de l’organisation Todt, pour discuter de la création d’un nouveau site après la destruction de celui de Watten. Dorsch propose de transformer le dépôt de Wizernes en un vaste complexe souterrain à l’épreuve des bombes qui demanderait un million de tonnes de béton. Le site serait composé d’un réseau de 7 km de tunnels creusés dans les flancs de la carrière abritant des ateliers, des entrepôts, des générateurs, des casernes et une usine de production d’oxygène liquide. Le tout protégé par un dôme de béton de 71 m de diamètre, de 5 m d’épaisseur et de 55 000 t. Permettant au site de tirer une dizaines de missiles chaque jour sur le sud de l’Angleterre.

L’un des plus grands défis pour les Allemands fut de construire le dôme malgré les attaques aériennes régulières. En effet de nombreuses alertes aériennes arrêtèrent le travail 229 fois pour le seul mois de mai 1944.

Le concepteur de la coupole, l’ingénieur Werner Flos de l’organisation Todt, décide de construire le dôme en premier sur le sol puis d’excaver le volume en dessous afin de protéger les travaux des bombardements. Une tranchée circulaire d’un diamètre de 84 m est alors creusée au sommet de la colline surplombant la carrière. La coupole est ensuite construite à partir de cette tranchée et les tunnels et la salle de préparation excavés en dessous.

Tandis que le nombre de travailleurs passe de 1 100 en avril à 1 400 en juin, 60 % des ouvriers sont des travailleurs qualifiés allemands; comme les mineurs de Westphalie recrutés pour creuser les tunnels et bâtir le dôme. Le reste se compose essentiellement de Français enrôlés dans le Service du Travail Obligatoire (STO) et de prisonniers de guerre soviétiques. Le projet est également supervisé par plusieurs grandes sociétés de construction allemandes ; Philipp Holzmann A.G. de Francfort-sur-le-Main et Grossdeutsche Schachtbau and Tiefbohr GmbH étaient les principaux entrepreneurs.

Un bâtiment en béton de forme carrée est construit au sommet de la colline à côté du dôme. Il doit servir de bouche d’aération à l’épreuve des bombes et devient un élément essentiel d’un complexe où des gaz dangereux et explosifs doivent être utilisés en grande quantité. Il ne sera jamais achevé et les Alliés découvriront que le puits de ventilation n’a pas été entièrement excavé.

Massivement bombardée par les Alliés, la Coupole est abandonnée par les Allemands pendant l’été 1944, après le débarquement de Normandie. Les V2, qui frappèrent Londres et Anvers à partir de septembre 1944, seront lancés par des unités mobiles établies en Hollande.

Capturé par les Alliés en septembre 1944, partiellement démolie sur ordre de Winston Churchill pour empêcher sa réutilisation comme base militaire, la coupole sera finalement abandonnée. Le site sera alors délaissé jusqu’au milieu des années 1990. En 1997, il est transformé en musée et ouvert au public. Les expositions dans les tunnels et sous le dôme sont centrées autour de trois axes : l’Occupation dans le Nord-Pas-de-Calais, les missiles allemands et l’Histoire du vol spatial.

Voilà un résumé de cet immense bunker, j espère que si vous passez dans le coin vous irez le visiter car il vaut vraiment le détour. Ouvert tous les jours, il plaira aussi bien aux enfants qu’aux adultes car c’est un lieu devenu culturel et pour les passionnés de navette spatial et autre cela vous intéressera également. Vous pouvez y aller toute une journée si vous le souhaiter car un service de restauration, sandwichs vous y est également proposer ainsi que des aires de pic-nique mises à disposition près d’un immense parking. Pas de restrictions d’âge pour les enfants et pour les personnes à mobilité réduite, pas de soucis vous pouvez accéder à tout le site.

Prévoyez seulement un vêtement chaud pour la partie souterraine, car c’est assez humide et froid, oui je sais Loulou, je suis une frileuse, mais 12 degrés, c’est froid pour moi. Lol

Enfin, si vous souhaitez retrouver tous mes articles, n’hésitez pas à cliquer sur le MENU/CATÉGORIE, dans la colonne de droite ou pour les portables et certaines tablettes en bas de page. Ainsi, vous les retrouverez répertoriés par rubriques et départements. Et si cela vous a plu un petit j’aime 👍, ou encore mieux abonnez-vous c’est gratuit. 😊 Merci.

INTÉRÊT HISTORIQUE :

Note : 5 sur 5.

ACCESSIBILITÉ :

Note : 5 sur 5.

ENFANT :

Note : 4.5 sur 5.

(Photos collection privée Patricia Gontier)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s