La Citadelle du Château d’Oléron

Hello tout le monde,

Aujourd’hui direction l’île d’Oléron, (17480), dans le département de la Charente-Maritime, afin d’y découvrir la Citadelle.

Balade sous la pluie avec Loulou, pour découvrir ce lieu, riche en histoire.

La citadelle du Château-d’Oléron est un ouvrage militaire édifié de 1630 à 1704 afin de protéger la partie méridionale de l’île d’Oléron.

Pendant la guerre de 1914-1918, elle sert de prison, en « accueillant » les prisonniers allemands. Rôle qu’elle joua très régulièrement tout au long de son histoire et notamment durant la Révolution, les Communards en 1871……

Lors de l’invasion allemande en mai 1940,elle subit plusieurs dommages. À partir de l’armistice de 1940, elle tombe aux mains de la Wehrmacht.

Installés sur l’île d’Oléron depuis le 29 juin 1940, en raison de sa position stratégique qui commande l’estuaire de la Gironde et les passes menant à la future base sous marine de La Pallice à La Rochelle, les Allemands ont eu tout le loisir d’organiser leurs défenses avec la construction de l’Atlantikwall, dont fait désormais partie la Citadelle.

La citadelle qui se veut imprenable, (elle le sera pendant 241 ans, comme quoi rien n’est imprenable. Lol), car en effet, personne n’osera l’attaquer, va tomber durant la Seconde Guerre mondiale. Des soldats Allemands y sont alors retranchés en ce mois d’avril 1945 et les défenses de Vauban rendent une attaque terrestre suicidaire. C’est donc par les airs que la citadelle va plier.

Le 17 avril 1945, 50 bombardiers décollent de Saint-Dizier. Une première attaque a lieu à 17h19, puis une seconde à 17h44. Au total, près de 200 bombes sont larguées sur la place forte. Une réserve de munitions explose dans l’un des souterrains, avec des dégâts toujours visibles aujourd’hui.

Le 6 juin 1944, amorce la libération de la France. Les allemands sont continuellement repoussés vers leurs arrières et créent des poches de résistance dans le secteur de La Rochelle, englobant les îles de Ré et d’Oléron, où se déroulent plusieurs combats avec les FFI. À partir du printemps 1945, le général de Larminat est chargé de planifier « l’opération Jupiter » qui doit libérer l’île d’Oléron. (Action militaire de débarquement maritime, visant à libérer de l’occupation allemande, l’une des dernières poches d’occupation, après Royan et Le Verdon, libérées entre le 18 et le 20 avril 1945).

Au terme de bombardements meurtriers sur l’île, il débarque avec ses troupes le 30 avril 1945.

Oléron est libre le 1er mai 1945, tandis que la Citadelle est quasiment détruite à 95%. 

Voilà, j’espère vous avoir donné envie d’aller visiter, avant de voir les photos, une petit point sur son accès facile au niveau stationnement, car grand parking. le site est en majeure partie accessible aux personnes à mobilité réduite. Concernant les enfants, toujours sous la surveillance d’un adulte, pas restriction d’âge, même avec des poussettes, mais attention dans certains endroits ou vous ne pourrez accéder avec cette dernière.

Enfin, si vous souhaitez retrouver tous mes articles, n’hésitez pas à cliquer sur le MENU/CATÉGORIE, dans la colonne de droite ou pour les portables et certaines tablettes en bas de page. Ainsi, vous les retrouverez répertoriés par rubriques et départements. Et si cela vous a plu un petit j’aime 👍, ou encore mieux abonnez-vous c’est gratuit. 😊 Merci.

INTÉRÊT HISTORIQUE :

Note : 4 sur 5.

ACCESSIBILITÉ :

Note : 3 sur 5.

ENFANT :

Note : 4 sur 5.

(Photos collection privée Patricia Gontier)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s